CRITIQUE – Le Pigeonnier est « Undead »


Deux heures avant que Hollywood Undead monte sur scène, les grilles de l’envoutant site du Pigeonnier (Parc de la Francophonie) à Québec étaient déjà fermées : il n’y avait plus de place!

Même les gens du Festival d’été étaient visiblement surpris. « C’est peut-être la première fois que je vois le Pigeonnier totalement plein pour les premières parties d’un show », nous confiait un membre de l’équipe. Derrière ces clôtures closes, on arrivait à voir les visages déçus de centaines de festivaliers venus voir les californiens d’Hollywood Undead.

C’est dans une atmosphère électrique que les Undead, portant tous des masques lumineux, ont amorcé leur prestation hier soir, accompagnés par un éclairage simple mais efficace, de la fumée abondante ainsi que d’un montage visuel fort intéressant sur les écrans LEED de la scène Molson Dry.

La pièce Undead a ouvert le feu et la foule, compacte, jeune et dégageant des odeurs de « printemps », a chanté à pleins poumons dès le départ. Passant du gansta rap terriblement malpropre au rock et au métal, Hollywood Undead a mis le paquet sur la première demi-heure du spectacle au grand plaisir d’une foule impressionnante.

Cependant, difficile de ne pas tisser des liens musicaux et de comparaisons entre le style de Hollywood Undead et des formations comme Linkin Park et, même, The Beastie Boys. Sur Twitter (#FEQ), on allait même un peu plus loin dans les critiques : « Hollywood Undead, c’est N’Sync qui se prend pour Slipknot »  @patbilodeau ou « Hollywood Undead c’était comme les Backstreet Boys avec un drummeur » @declaveau …

Pendant ce temps, les sept membres du groupe se donnaient à fond sur scène en mélangeant des pièces de American Tragedy, leur nouvel opus, ainsi que celles du premier, Swan Songs. La soirée s’est terminée avec un band touché par l’accueil chaleureux de la foule.

Mariage bien réussi, le Pigionner est maintenant territoire « Undead »

Notre note : 8,5 / 10 (quelques défaillances vocales vers la fin du spectacle…mauvais calcul d’énergies? Probablement. Trop mis le paquet au début? Sans doute)

Critique: Pedro Rodriguez

Photos de Hollywood Undead au Festival d’été de Québec